Le ventre : deuxième cerveau

Considéré comme l’un des maux du XXIème siècle, le stress concerne aussi bien les enfants que les adolescents, les parents et les personnes actives. Ses origines et ses conséquences sont d’ailleurs au cœur de la recherche, et largement mises en avant dans la presse ces derniers mois.

L’intestin constitue une machinerie complexe liée au corps humain dans sa globalité. Il est, en effet, en contact avec près de 200 millions de neurones et de nombreux  vaisseaux sanguins. Il s’agit du système nerveux entérique.

« L’axe intestin-cerveau »

Le cerveau impacte directement les activités du tube digestif, tandis que l’intestin joue un rôle dans les fonctions cérébrales. Comme dans le cerveau, les neurones du tube digestif secrètent des neurotransmetteurs dont la sérotonine, qui est l’hormone de la bonne humeur.

Le stress peut aussi avoir un impact négatif sur le tube digestif, soit par l’altération de notre hygiène de vie : lorsque nous sommes stressés, nous mangeons plus rapidement, moins sainement… Soit par une action directe sur l’équilibre des bactéries normalement présentes dans l’intestin. La communication dans ce sens, cerveau vers intestin, se traduit par des maux de ventre que nous ressentons dans les situations de stress. On parle d’ailleurs de « boule au ventre ».

Faire face au stress

Le Laboratoire CARRARE propose une solution pour face sereinement aux situations de prenantes : BIOPROTUS® Stress !

L’association de ferments lactiques et de Magnésium qu’il contient a démontré son efficacité sur les désagréments liés au stress en contribuant au soutien de la flore intestinale et en aidant à la gestion du stress*.

 

 

 


PRODUITS ASSOCIÉS