probiotiques

Les ferments lactiques pour renforcer le système digestif des enfants

Les ferments lactiques, on ne cesse d’en parler mais savez-vous ce qui se cache derrière ? Ce sont des «micro-organismes qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantités suffisantes, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels»*. Ne prenez pas peur en entendant le terme de «micro-organismes», ils ne sont pas tous néfastes, bien au contraire ! Les ferments lactiques présentent en effet de nombreux intérêts et jouent un rôle important dans le système immunitaire et digestif chez les enfants.

Comment agissent-ils ?

L’homme héberge dans son intestin environ 100 000 milliards de bactéries formant ce qu’on appelle la flore intestinale. A la naissance, les membranes fœtales se rompent et le tube digestif, auparavant stérile, se peuple alors de micro-organismes. Ils vont s’y multiplier et se diversifier jusqu’à atteindre une certaine stabilité à l’âge de deux ans.

Cette flore bactérienne qui évolue avec l’âge peut être perturbée par certains facteurs comme l’alimentation, le stress, l’état de santé ou encore l’environnement, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. C’est alors que les ferments lactiques interviennent pour prévenir et renforcer le système digestif et immunitaire des agressions extérieures.

Ils jouent en effet un rôle dans :

  • la structure du tube digestif avec la maturation et la vascularisation des muqueuses
  • la production d’énergie pour les cellules du côlon
  • les défenses immunitaires en augmentant la perméabilité intestinale de façon à s’opposer à l’implantation et à la multiplication des bactéries pathogènes

Chez les enfants, des études ont démontré les effets bénéfiques des ferments lactiques sur la guérison précoce de diarrhées aigües et sur leur capacité à dégrader le lactose. Autre point avantageux, une flore intestinale riche en bifidobactéries (une souche de ferment) serait un moyen de prévenir certaines allergies, mais à ce stade, des recherches sont encore en cours.

Ayez les bons réflexes

Les ferments lactiques peuvent être apportés par l’alimentation puisqu’ils sont naturellement présents et en quantité satisfaisante dans les produits laitiers (yaourts, laits fermentés, fromages), les produits fermentés (choucroute, miso…) ou encore la levure de bière… De plus, une alimentation riche en fibres (pain complet, légumes secs, fruits et légumes, etc.) permet de maintenir une flore intestinale dynamique.

Pour les enfants de 3 à 14 ans, cet apport en micro-organismes peut être soutenu par la prise d’un complément alimentaire.

*Source : OMS, Comité d’experts – 2001